Chinoiserie fantastique - Barry Hughart
Critique d'Elne
Denoël, collection Lune d'encre

Traduction Patrick Marcel (dans un domaine de l'édition où les traductions françaises sont souvent pitoyables voire carrément exécrables, quand une traduction est excellente de légèreté, de maîtrise de la langue et d'intelligence du texte, cela vaut bien de citer le nom du traducteur )

Je me décide à vous faire partager un petit coup de coeur pour cet auteur que la très bonne et prometteuse collection Lune d'encre chez Denoël nous a offert parmi ses premiers titres.

Dans une Chine ancienne et fantastique, Hughart campe un duo de détectives atypiques, le jeune paysan Boeuf Numéro Dix, des muscles, un coeur énorme et de la jugeotte, et le vénérable Maître Li, qui souffre comme il le dit pudiquement, d'un "léger défaut de personnalité", sage à l'intelligence qui n'a d'égale que son amour du vin (et son regret de ne plus avoir ses 90 printemps pour pouvoir encore taquiner les demoiselles). Ces deux compères vont au cours de ces trois volets de leurs aventures sillonner une Chine ancienne peuplée d'être fantômatiques, de génies et de dieux, visiter les enfers et en revenir (une scène d'anthologie ce passage dans le monde des morts ), combattre des êtres maléfiques et aller de rebondissement en rebondissement, sans que Maître Li ne perde jamais son humour décalé.

Hughart possède une écriture à la fois poétique, légère et pleine d'humour et un sens de l'intrigue parfaitement maîtrisé qui nous transportent dans un univers tout à fait original. Dans un genre, la fantasy, quelque fois un peu trop bridé voire étouffé par ses propres conventions, les aventures de Maître Li et Boeuf Numéro Dix sont un dépaysement sensationnel.

Résumés repris des quatrièmes de couverture

 
 

La magnificence des Oiseaux

Pour lutter contre une épidémie pour le moins singulière - puisqu'elle sait compter et ne touche que les enfants de son village - Boeuf Numéro Dix se rend à Pékin le jour de son dix-neuvième anniversaire. Là, il rencontre un vieil alcoolique, un sage qui bien des années auparavant fut célèbre sous le nom de Maître Li. De retour au village de Kou-Fou, tous deux découvrent sans mal que Fang le prêteur sur gages et Ma le Grigou ont empoisonné les enfants par erreur. Les deux coupables ont pris la fuite, mais il reste à guérir les enfants... Cette quête conduira les deux compères à la recherche de la Grande racine de Puissance et à la rencontre d'entités singulières...
 
 

La Légende de la Pierre

Dans la vallée des Chagrins, le redoutable Prince qui Rit, qui mit autrefois les lieux à feu et à sang avec ses Moines de la Liesse, semble être revenu, au bout de sept siècles et demi. Un bibliothécaire a été assassiné, des témoins ont vu les Moines de la Liesse sur les lieux et un son étrange, surnaturel, a résonné. Accompagné par Fils de Lune, le plus grand maître des sons de l'Histoire, et Tourment de l'Aube, la seule fille de joie capable de contrôler les débordements érotiques de Fils de Lune, nos investigateurs partent explorer le tombeau du Prince qui Rit...
 
 

Huit honorables Magiciens

Alors que le bourreau Main du Diable est sur le point de battre son record de décollations successives réussies, 1044, excusez du peu, et qu'il s'en vient sur la grand-place de Pékin pour trancher le cou de Tou l'Hôtelier de sixième rang (condamné pour hérésie culinaire, mais ceci est une autre histoire), voilà que l'irruption d'un tch'i-mei - comprenez un mort vivant -, le déconcentre. À la suite de cette catastrophe capitale, Maître Li et Boeuf Numéro Dix découvrent que le tch'i-mei venait de s'offrir un haut dignitaire chinois comme ultime repas.


 
  Pour discuter de cette oeuvre, rendez vous dans le salon : ici